La fabrication de nos accessoires en Chine

La fabrication de nos accessoires en Chine

Pourquoi avons-nous fait le choix de fabriquer certains de nos accessoires en Chine ?

Une grande partie des accessoires Coucou Suzette, tels que les créations en acétate, chaussettes transparentes, pin’s ou encore bijoux, est fabriquée en Chine.

Si la fabrication chinoise a encore du mal à se défaire de sa mauvaise réputation, elle est pourtant une très bonne élève dans bien des domaines, et son savoir-faire n’a rien à envier à nos pays européens.

Pourquoi une fabrication en Chine ?

Un œil bleu turquoise, un teckel au collier lilas, une pâquerette nacrée… Ça vous dit quelque chose ? Eh oui, ce sont quelques-uns des best-sellers chéris de Coucou Suzette, qui s’est fait connaître en grande partie grâce à ses pinces à cheveux en acétate de cellulose.


Pour fabriquer l’ensemble de nos accessoires en acétate, nous avons privilégié la Chine, et plus précisément un fabricant avec qui nous avançons depuis les tout débuts.


Ce choix s’est rapidement imposé à nous car ce pays est connu pour être champion de l’acétate : les fabricants ont un grand savoir-faire en la matière, ils proposent un catalogue infini de couleurs et de textures, sont capables d’en créer de nouvelles selon les besoins, et peuvent produire toutes les formes d’accessoires les plus folles. Une aubaine pour Coucou Suzette qui ne manque pas d'idées à ce sujet !

Concernant les chaussettes transparentes et celles dites plus “complexes” qui ont des détails poilus ou qui brillent dans le noir par exemple, les fabriquants chinois sont également équipés de machines techniques et élaborées pour les réaliser.


Par ailleurs, la communication avec eux est très aisée et rapide : avec les applications à notre disposition et l’anglais comme langue internationale, il est facile de développer nos produits en échangeant par message avec photos à l’appui. Une communication plus fluide et moins informelle que celle par mail dont nous avons l’habitude et qui peut prendre plusieurs jours.


Enfin, le choix de la Chine s’est aussi fait par rapport au coût. En effet, nous avons à cœur de garder les prix les plus accessibles possibles tout en rémunérant correctement nos fabricants.

Comment avons-nous sélectionné nos usines ?

Nos usines sont toutes sélectionnées avec soin pour la qualité de leur travail.


Coucou Suzette a commencé en 2016 avec des pin’s, puis s’est diversifiée avec deux fabricants principaux : l’un spécialisé dans l’acétate de cellulose, l’autre dans la confection de chaussettes transparentes. 


Une belle collaboration qui perdure, si bien que Juliette, créatrice de la marque, et Clotilde, directrice générale, leur ont rendu visite en 2023. Un voyage d’exception qui leur a permis de rencontrer enfin ceux qui accompagnent Coucou Suzette depuis les débuts, et de découvrir les merveilleuses usines où naissent nos créations.


Après des années à travailler ensemble et à entretenir un dialogue permanent, nos précieux partenaires font désormais partie intégrante de l’équipe Coucou Suzette. Nous sommes heureuses de les voir s'accroître et créer de nombreux emplois pour répondre à nos commandes.


Même si nous avons pu constater sur place les bonnes conditions de travail des employés, qui exercent avec des outils et équipements adaptés dans des locaux sécurisés et lumineux, nous continuons de veiller à leur bien-être à travers des audits éthiques que nous organisons annuellement.

Au fur et à mesure que nous grandissons et élargissons nos projets, nous devons également faire appel à de nouveaux fabricants. Là encore, nous cherchons toujours à faire les choix les plus justes, à établir des liens de confiance et sur le long terme, avec des usines dont le savoir-faire surpasse celui que l’on peut trouver en France ou en Europe.


Nous sommes conscientes que la fabrication en Chine nous oblige à importer nos produits en France, ce qui génère une empreinte carbone liée au transport. 


Pour diminuer cet impact, nous réunissons autant que possible nos livraisons. Nous prenons également une grande avance dans la production de nos créations afin de pouvoir acheminer nos stocks par voie lente (bateau ou train) et ainsi éviter l’avion.

N’y a-t-il pas d’alternatives en France ou en Europe ?

Bien que plusieurs de nos créations soient fabriquées en France et en Europe, telles que nos chaussettes en coton simples, plusieurs chaussettes à paillettes et nos chemises, une grande partie de notre production se fait en Chine.


Nous avons exploré des pistes européennes et françaises, afin de rapatrier nos productions, mais aucune n’a su répondre à nos exigences en matière de fabrication.


Pour ce qui est de nos accessoires en acétate de cellulose par exemple, la majorité des usines européennes pouvant offrir un rendu esthétique plus ou moins similaire au nôtre utilisent un plastique à base de pétrole, plus nocive pour l’environnement que l'acétate de cellulose, et moins résistant à la casse.


D’autres utilisent de l'acétate de cellulose, mais sont spécialisées dans les montures de lunettes, et ne permettent pas la richesse créative qui nous correspond.


Enfin, une infime partie est effectivement en mesure de créer des accessoires en acétate aussi complexes que les nôtres. Nous avons donc voulu pousser jusqu’au bout une de ces pistes, celle d’une usine française, et avons procédé comme nous l’aurions fait avec un nouveau fabricant en Chine : en fournissant un original de nos créations et une fiche technique afin qu’ils reproduisent au mieux les accessoires.


Voici le résultat obtenu avec cette usine française :

S’ils sont loin d’être mauvais en termes de qualité, ces essais n'ont pas répondu à nos attentes.


La communication s’est avérée peu fluide, et la durée de réalisation était significativement plus longue qu’avec des fabricants chinois. Le rendu esthétique, quant à lui, était également moins satisfaisant.


Enfin, les prix ont été sans appel : le coût de fabrication à lui seul est plus élevé que le prix de vente que nous appliquons. Dans la mesure où il faut rajouter de nombreux frais aux coûts de fabrication, une barrette aujourd’hui vendue à 7€ passerait en moyenne à 80€, et nos pinces à 15€ seraient autour de 150€, avec un pic à 218€ pour la pince Yorkshire.


Concernant les chaussettes transparentes, nous avons également mené des essais en Italie :

À droite, la chaussette transparente pâquerette telle que nous la faisons faire par notre fabricante chinoise. À gauche, la même chaussette fabriquée en Italie. 


On constate que le dessin est moins précis, et que l’apparence globale est moins esthétique. La qualité n’était pas concluante non plus puisque la matière se filait facilement. Le tout, à un prix à nouveau plus élevé.

En bref

Nous le savons, le “made in China” questionne.


Bien que nos téléphones, ordinateurs, ou encore habits préférés viennent en grande partie de Chine, nous gardons un a priori sur “l’atelier du monde” concernant la qualité de sa production et ses conditions de travail.


Si ces questionnements sont légitimes, ils ne doivent pas pour autant disqualifier toute l’industrie d’un pays riche de savoir-faire.

En effet, les exigences locales en termes de respect des conditions de travail se sont considérablement renforcées au cours des dernières années ; si certaines dérives sont connues dans le milieu de la fast-fashion, il existe en parallèle de nombreuses usines de production haute performance dont les employés travaillent dans de bonnes conditions et pour un salaire décent.


Grâce à sa main-d'œuvre abondante et aux investissements dont la Chine a bénéficié dès le début des années 2000, elle a conservé et enrichi des savoir-faire qui ne se sont pas développés dans d’autres pays du monde. C’est le cas de l’acétate de cellulose avec lequel nous réalisons une grande partie de nos créations (accessoires pour cheveux, pendentifs boucles d'oreilles, miroirs, règles & peignes).


Enfin, les usines chinoises travaillent également à la mise à niveau de leur chaîne de production afin qu’elles soient le moins polluantes possible, et ainsi gagner une place légitime sur la scène internationale qui ne transige plus sur les questions d’écologie.


Faire appel à un “made in China” responsable, c’est donc soutenir des usines qui s’améliorent de jour en jour, mais aussi profiter d’un savoir-faire exceptionnel.

En résumé, la fabrication en Chine est une décision assumée qui n’a rien d’un choix par défaut : il s’agit en effet d’une volonté réfléchie de nous tourner vers un pays qui allie une industrie performante et réactiveà un champ créatif infini et accessible, nous permettant ainsi de donner vie à toutes nos idées les plus folles à un prix abordable, pour vous donner le sourire au quotidien à travers des accessoires kitsch et colorés !

Back to blog